Vendre avec ou sans courtier immobilier

Quand on aspire à vendre notre propriété, la première question que l’on se pose est comment s’y prendre ? Doit-on engager un courtier immobilier ou devons-nous vendre nous-mêmes ? Analysons la différence entre ces deux méthodes.

Avantages de recourir à un courtier immobilier

  • Rapidité et expertise

Vendre via un courtier permet de gagner largement en temps, car le courtier connaît du monde et peut facilement vendre votre propriété. Il a un vaste réseau dans lequel l’information concernant la vente de votre propriété peut circuler rapidement et attirer de potentiels clients.

Le courtier est un expert dans le domaine de l’immobilier, il connaît les réalités du secteur. Il sait exactement qui cibler, où faire passer l’information et à quel moment le faire. Il ne perd pas son temps, car il sait parfaitement reconnaître ceux qui sont susceptibles d’acheter et ceux qui ne le sont pas.

  • Une négociation efficace

Le courtier connaît exactement le prix de chaque propriété ainsi que sa valeur . Donc il va négocier tout en connaissant la valeur immobilière de votre bien, en faisant en sorte que vous ne soyez pas perdant dans l’affaire . Il négocie en votre nom et sert d’intermédiaire entre vous et les clients.

  • Un accompagnement du début à la fin

Le courtier vous accompagne et vous appuie du début à la fin de votre affaire en vous apportant son expertise, ses idées ainsi que ses suggestions. Il peut vous donner des conseils pour une vente plus rapide. Il peut également vous accompagner durant des négociations ou signatures de contrat pour vous coacher et vous édicter la manière dont vous devez vous y prendre pour vous en sortir dans les meilleures conditions qui soient.

Vendre par vous-même

  • L’absence de commission

Quand on vend via un courtier, on doit lui remettre 5 à 6% de la vente. Ce qui n’arrange surement pas les propriétaires. Rien n’est plus souhaitable que de garder tout son argent de vente dans ses poches. Imaginez pour une maison coûtant des milliards, y prélever 5 à 6% serait énorme.

  • Vous connaissez mieux votre propriété que quiconque

Vous l’avez habité ou vous l’avez vous-même construit, donc vous êtes sans nul doute le mieux placé pour présenter votre propriété, son avantage et ce qui fait sa spécialité. Le courtier certes connaît les valeurs immobilières, mais il ne fera que répéter ce que « vous » lui demandez de dire lors de la promotion de votre propriété.

  • Plus de fiabilité

Il n’y a pas de risque d’escroquerie ou de tromperie de la part d’un courtier ou de quiconque, car c’est vous même qui vendez votre propriété. Vous faites-vous même vos négociations et vous êtes au courant de tout ce qui se passe dans les moindres détails. Vous encaissez vous-mêmes votre argent sans risques ni intermédiaire.

Attention aux risques ! Tout le monde n’est pas expert en immobilier, si vous vendez vous même votre propriété alors prenez vos précautions et soyez vigilants, à défaut, engagez un courtier tout simplement !

 

 

 

Crédit immobilier : combien emprunter pour financer son projet immobilier ?

Crédit immobilier: avoir recours à un emprunt est la solution que la majorité des personnes optent dans le cadre de différents projets. En effet, ce prêt peut être mis en place pour la construction d’une maison, l’achat d’un logement comme lieu d’habitation ou lieu de travail, l’achat de terrain ou encore des projets de rénovation. Si vous souhaitez avoir recours à un prêt immobilier, plusieurs acteurs entreront en contact avec vous pour mettre en place un plan de financement personnel en fonction de votre budget.

L’essentiel sur le montant à emprunter

Un crédit immobilier est un engagement sur le long terme qui ne s’improvise pas. Il va falloir honorer les mensualités, sachant qu’en cas d’impayés, vous risquez de voir votre bien vendu pour rembourser les sommes dues.

Sécuriser ses remboursements est donc crucial. En respectant les règles de base du crédit, non seulement vous obtiendrez votre prêt, mais en plus, vous aurez toutes les chances d’éviter les impayés. Dans cette intention de sécurisation, les banques appliquent des critères stricts pour diminuer au maximum les risques de défauts de paiement.

En général, c’est le montant de votre mensualité qui va déterminer la somme que vous pouvez emprunter. En calculant votre mensualité, vous prenez compte de votre capacité d’endettement, un chiffre qui ne peut pas dépasser 33% de vos revenus nets de charges. Si par exemple vous gagnez 3600€ par mois, votre mensualité ne peut pas dépasser 1188€. Donc, avec un prêt sur 20 ans avec un taux de 2% assurance incluse, une mensualité e 1188€ vous permet d’emprunter 234 834€. En prenant compte de la durée, plus elle s’allonge, plus le montant emprunté augmente à mensualité égale, et bien évidemment, les intérêts augmentent aussi. Le taux d’intérêt agira grandement sur le montant à emprunter. Donc, dans ce but d’avoir un bon taux, il faut présenter un bon profil à la banque. Un bon profil qui se caractérise par un compte bien tenu, une situation professionnelle stable comme un CDI, et peu de prêts à la consommation. Cela en intégrant le coût des assurances et des garanties dans votre plan de financement.

Une assistance pour obtenir le meilleur taux de prêt

Plusieurs comparateurs sur internet existent qui vous permettent de simuler un emprunt. Mais reste encore à savoir lequel propose la meilleure offre. Heureusement, quelqu’un peut faire cela à votre place. C’est le principe du courtage en crédit immobilier. Renseignez-vous donc sur les services d’un courtier paris qui pourra interroger les banques à votre place pour la recherche du meilleur crédit immobilier possible en fonction de votre projet personnel. Il pourra se renseigner auprès de plusieurs dizaines de banques pour vous dénicher le meilleur taux de prêt avec les meilleures conditions d’emprunt. Les sociétés de courtage en ligne donnent la possibilité d’obtenir gratuitement et rapidement les offres actuelles de prêt les plus intéressantes pour votre projet d’achat. D’ailleurs, les premières propositions que vous obteniez de ce service vous permettront d’obtenir de bonnes bases d’information et des éléments clés dans la concrétisation de votre projet. Grâce à cela, vous pouvez emprunter sereinement tout en protégeant vos proches.

 

Savourez le luxe avec un bain autoportant

Il existe deux types de baignoires en principe : la baignoire autoportante et la baignoire encastrée. La baignoire autoportante ou le bain autoportant existe depuis longtemps. Elle est connue pour le luxe qu’elle procure. Cependant, elle ne se limite pas à offrir du luxe. Découvrez les bienfaits qu’un bain autoportant peut vous offrir chez vous.

Une baignoire autoportante synonyme de luxe

Parce qu’elle a longtemps été réservée aux personnes riches, la baignoire autoportante est un symbole de luxe qui n’était pas accessible à tous. Elle est plus confortable que les autres types de baignoire tout en procurant des effets bénéfiques pour l’organisme.

Se détendre et s’apaiser grâce à un bain autoportant

Assurez-vous que le bain autoportant que vous allez prendre soit chaud. En effet, il vous permettra de savourer la détente qu’il offre. Ainsi, vos muscles et vos articulations en sortiront détendus et votre corps sera bien apaisé. Ce bain permet aussi de se reposer et de bien se relaxer.

Améliorer la qualité de son sommeil

Lorsque vous avez du mal à dormir, vous pouvez essayer un bain à l’eau chaude dans votre baignoire autoportante tout juste avant d’aller au lit. Après, ce bain, la sensation que vous allez ressentir est agréable. Vous allez pouvoir dormir convenablement.

Brûler des calories

Il est possible de brûler des calories grâce à un bain autoportant. En effet, lorsque vous organisez un bain autoportant chaud, vous pouvez perdre autant de calories que vous en perdez dans une salle de gym. En plus, cette perte de calories se fait en un temps record.

Embellir sa peau grâce à un bain autoportant

C’est extraordinaire de savoir qu’en prenant soin de sa peau, on obtient une beauté sublime. Le bain autoportant servant à soigner la peau est donc un bon moyen de rendre votre peau très belle. En effet, il entretient et débarrasse la peau des facteurs qui dégradent son aspect. Aussi, les excès de sébum et d’huiles seront éliminés de l’épiderme.

Prenez soin de vous

Vous avez l’habitude de fréquenter les spas ou les centres de balnéothérapie, optez pour un bain autoportant afin de prendre soin de vous. Ce soin procurant du bien-être est connu pour vous protéger et vous aider à aller mieux. Vous pouvez l’installer à l’endroit de votre choix.

Une bonne circulation sanguine

Connu pour dilater les muscles cardiaques, le bain autoportant rend le flux sanguin fluide. Il permet de réduire la pression artérielle et de se sentir bien.

Consolidez votre système immunitaire

Pour rendre votre système immunitaire plus solide, choisissez un bain autoportant. Ce dernier renforce le système immunitaire, car il permet de libérer les toxines qui sont à l’origine des affections de l’organisme.

Le bain autoportant est donc rempli d’avantages qui font qu’il est un luxe que vous devez absolument savourer si vous voulez obtenir du bien-être dans votre quotidien. Offrez-vous donc ce luxe et laissez-vous chouchouter tous les jours.

 

Devenir propriétaire : une excellente décision

Devenir propriétaire, voilà un fait que rêvent de nombreuses personnes. Tout le monde aimerait bien posséder une maison et la mettre à son nom pour y faire vivre sa famille, ses proches. En plus du critère purement économique, c’est un symbole haut d’indépendance et dans la vie. Cela représente également un gage d’assurance et de sûreté pour le futur que vous pourrez léguer à vos descendants. Même si vous demeurez dans la location pendant longtemps, vous pensez forcément au moment où vous serez enfin propriétaire. Devenir propriétaire est la solution qui peut être judicieuse si on considère les nombreux avantages qu’il offre.

Se libérer de la location

Quoi de mieux que de posséder un bien, d’y habiter, d’être sûr de ne payer aucun loyer à la fin du mois ? Devoir envoyer un chèque pour payer la location peut être frustrant surtout quand un tel acte donne l’impression de jeter son argent par la fenêtre. Donc si vous devenez propriétaire, toute la donne change.

Une propriété pour revendre

Devenir propriétaire ne vous libère pas seulement du loyer, mais elle permet à votre bien de gagner en valeur avec les années. Cela vous permettra de pouvoir la mettre sur le marché pour en récupérer plus que vous ne l’avez acheté. Avec quelques travaux et l’évolution positive de l’environnement où vous êtes, la propriété aura plus de valeur.

Pour en faire un legs à vos enfants

Autre avantage d’être propriétaire, c’est la possibilité de pouvoir assurer un avenir serein à vos enfants qui n’auront pas à se soucier d’endroit où loger. Vous allez pouvoir vivre des moments intenses avec votre famille et vous pourrez plus tard léguer la propriété à vos enfants qui le perpétueront sur plusieurs générations.

Pour personnaliser les lieux à votre guise

Devenir propriétaire donne, à coup sûr, plus de liberté notamment si vous n’avez de compte à rendre à personne quant à la gestion de votre bien. Vous pourrez donc personnaliser votre demeure comme bon vous semble. Vous pourrez engager vos propres travaux et dessiner toute l’esthétique de votre maison selon vos goûts.

Avoir une mainmise sur le prix

Lorsque vous prévoyez d’acheter un logement, vous pouvez négocier le prix de celui-ci et obtenir un prix conforme à votre budget. C’est l’avantage de plus qu’il y’a encore par rapport à la location où le coût du loyer est non négociable. C’est le propriétaire qui impose le prix et il est rare qu’il accepte de le changer pour vous faire plaisir.

Pour profiter d’avantages fiscaux

Si lorsque vous êtes en location vous ne bénéficiez d’aucun avantage fiscal, c’est tout à fait le contraire si vous devenez propriétaire. Si vous êtes propriétaire, vous ne payerez pas de nombreuses taxes. De nombreux avantages fiscaux vous seront donc accessibles, ce dont vous ne pouviez prétende en tant que locataire.

Pour profiter de la vie

Devenir propriété vous permet de pouvoir voir la vie en grand et d’en profiter au maximum. Car oui, désormais, exonéré de loyers, vous pourrez faire des économies. Il sera alors temps pour vous de songer à faire d’autres activités et en faire profiter à votre famille, tel que voyage, mariage, achat meubles, entre autres.

 

Entretien du toit et assurance habitation : 4 actions à poser

Les individus ne prennent guère le temps de vérifier eux-mêmes l’état de leur toit de maison. Et pourtant l’acte est important, notamment pour vérifier d’éventuels bris et autres ennuis sur le toit. La pratique permet aussi de prévenir les réclamations liées à l’assurance habitation. Ce dernier est parmi les plus importantes de l’environnement dans les assurances. L’assurance habitation se distingue par un nombre important de souscriptions de contrats et une multitude d’événements garantis. Il s’agit donc d’une assurance multirisque ou multigarantie. Pour ne pas se retrouver à la merci de situations à proportion catastrophiques, voici 4 actions importantes à poser.

Faire une inspection régulière du toit

Si certains le font rarement, l’inspection de votre toit de maison tient toute son importance. Il est même recommandé d’examiner votre toit 2 fois dans l’année. Vous devez faire l’examen de votre toit de maison à l’extérieur comme à l’intérieur pour voir tout ce qui pourrait entraîner une réclamation d’assurance. Vous devrez faire une vérification des soffites et voir si l’air pénètre convenablement. Il faudra aussi vous enquérir de l’état des solins et joints d’étanchéité, faire la vidange des gouttières, vérifier l’isolement des tuyaux d’évacuation au niveau du grenier, entre autres.

Enlever la neige et la glace sur le toit

Durant les temps particulièrement froids, il y a souvent de la neige et de la glace qui viennent s’accumuler sur le toit de votre maison. Cela pourrait causer des dommages. Car votre toit pourrait s’affaisser sous le poids de la neige et de la glace qui s’est déposée. Il vous faudra alors procéder au nettoyage du toit en enlevant complètement ces dépôts. Pensez pour cela à le confier à un professionnel, car il s’agit d’une manœuvre dangereuse. Sinon procédez en suivant les recommandations de la Régie du bâtiment du Québec.

Appeler un spécialiste pour inspecter votre toit ancien

Dans le cas où votre maison dispose d’un toit qui  date avec près de 20 ans d’ancienneté, vous devrez penser à engager un professionnel pour l’examiner. Un toit ancien peut être dangereux pour vous, notamment à inspecter tout ce qui est soffites, gouttières, clous, solins ou joints d’étanchéité. La plupart des contrats comportent également ce que l’on appelle une garantie dite de recherche de fuites. Cette garantie vous permet d’être indemnisé lorsque vous faites appel à un entrepreneur pour localiser l’endroit où la fuite, qui a causé un dégât important, a pris naissance.

Avertir votre assureur en cas de revêtement de toit

Il arrive que vous procédiez à des travaux de rénovation de votre toit. Ceci pourrait agir sur votre assurance habitation. Pour vous prévenir d’éventuelles surprises, il vous faudra faire appel à votre représentant en multigaranties habitation pour le mettre au courant de vos travaux effectuer, notamment le revêtement de votre toit de maison. Cette démarche est loin d’être anodine, car elle pourrait vous faire bénéficier d’une baisse non négligeable de votre prime d’assurance habitation. Votre représentant vous y aidera très facilement.

 

Comment faire l’entretien d’une fosse septique ?

Une  fosse septique constitue un système autonome d’assainissement des eaux usées des toilettes d’une habitation. Il s’agit d’un dispositif central du système d’assainissement non collectif. Il répond à des normes ardues pour être efficace dans le traitement des déchets. Il peut arriver  qu’après votre douche que des odeurs nauséabondes remontent de la canalisation. Sachez là que votre fosse septique qui est mal entretenue. Puisqu’il s’agit d’un système performant, il est donc important d’en faire l’entretien comme il se doit. Cela permet d’éviter à l’avenir tout dysfonctionnement et évidemment de garantir une utilisation pérenne et durable. Voici comment entretenir votre fosse septique.

Un entretien régulier de votre fosse septique

Il s’agit dans un premier temps d’adopter un certain nombre de bonnes habitudes notamment au quotidien pour garantir une bonne utilisation de votre fosse septique. C’est par exemple, le fait d’éviter de jeter des produits toxiques, des médicaments périmés, ou encore d’autres types d’objets. Cela pourrait participer à accroître les dysfonctionnements de votre fosse septique. Évitez également de planter des arbres trop près de votre installation, les racines pourraient obstruer le fonctionnement normal de votre fosse septique. Autre précaution essentielle à l’entretien de votre fosse septique, c’est de veiller au contrôle régulier que le fond de la cuve n’ait pas de dépôt important. Un contrôle tous les 6 mois est vivement recommandé pour voir si tout le système de votre fosse septique fonctionne normalement.

Lutter contre les mauvaises odeurs

Souvent, il arrive en prenant votre bain dans vos toilettes, que vous sentiez des mauvaises odeurs venir vous saper considérablement l’ambiance. Pour vous débarrasser de ces mauvaises odeurs émanant de votre fosse septique, utilisez de manière régulière un peu d’eau dans les siphons de vos sanitaires. Un conseil grand-mère pour neutraliser efficacement les odeurs remontant de votre fosse septique, c’est de verser dans vos toilettes si possibles chaque mois un kilo de sucre. Vous pouvez aussi utiliser des yaourts nature premiers prix, fermentés durant 2 jours à l’extérieur de votre frigo. Versez-en dans vos toilettes chaque jour ; un yaourt par jour peut suffire durant une semaine pour vous aider à éliminer les mauvaises odeurs. Cela participe à rendre les bactéries utiles au nettoyage et à la transformation des matières fécales plus efficaces.

La vidange de votre fosse septique

La vidange de votre fosse septique est obligatoire et nécessaire pour assurer à ce système, un fonctionnement adéquat et à long terme. En principe, la vidange doit être effectuée toutes les 3 à 4 ans environ. Pour cela, faites appel à un vidangeur professionnel, seul destiné à engager de telles prestations. Il est donc vivement décommandé d’engager seul la vidange de votre fosse septique. La vidange de votre fosse septique se fait dans l’objectif de prévenir d’éventuels dysfonctionnements, donc n’attendez pas que les problèmes surviennent au niveau du système pour faire la vidange. Si vous attendez que les problèmes s’accumulent, cela pourrait causer l’engorgement des drains. Il vous faudra alors changer le champ d’épandage de votre fosse septique. Pour optimiser l’efficacité de l’installation de votre système, il y’a toujours une partie du dépôt laissé par le vidangeur. Après la vidange, veillez à ce que la fosse soit toujours remise à l’eau.

 

 

Comment remédier à un sous-sol trop humide ?

Le sous-sol d’une habitation est le plus souvent en liaison avec le sol. C’est pourquoi cette partie de l’habitation offre généralement un taux d’humidité qui dépasse occasionnellement la normale. Ce qui peut provoquer des dégâts notamment des odeurs et certains matériaux putrescibles à l’image du bois, du carton de panonceau  de gypse. Les occupants peuvent rencontrer des difficultés d’irritation de la gorge, du nez et des yeux. Alors, comment remédier à un sous-sol trop humide. Voici des conseils pratiques qui vont vous guider.

Veiller à une bonne conduite de l’air

La première des solutions consiste à garantir une bonne circulation de l’air. Pour cela, il faut éloigner des murs l’ensemble des objets et des meubles qui peuvent obstruer la conduite de l’air. Ensuite, procéder à la vérification de l’habillage des fenêtres. Toutefois, un store placé trop près de l’encadrement ou un morceau trop épais peuvent causer également des ennuis. Au cas où il y a une machine de ventilation, faites-la marcher pour agrandir la capacité de circulation d’air au sous-sol.

Ne pas trop encombrer le sous-sol

Il faut en plus éviter un encombrement du sous-sol. Pour se faire, vous devez diminuer l’existence de matières organiques qui favorisent les moisissures. C’est le cas des meubles en bois, des bibliothèques pleines de livres, des tapis … Il faut en outre accorder plus d’attention aux bacs en plastique contrairement aux boîtes en carton afin de ranger à la perfection vos documents et objets.

Utiliser un déshumidificateur pour un sous-sol humide

Pour veiller à un sous-sol humide, vous avez la possibilité d’utiliser une machine de climatisation, car lorsque cet appareil refroidit l’air du sous-sol, il se montre à déshumidifier ce dernier en fait. Si un tel mécanisme peut être mis en place, c’est un moyen excellent, mais pour la majorité des personnes, il y a un moyen plus simple avec un coût moindre qui peut abaisser ce taux d’humidité. Il s’agit notamment du déshumidificateur portatif. En fait, lorsque l’infiltration n’est pas à blâmer,  un très bon déshumidificateur portatif est la solution pour diminuer à moins de 50% ce taux d’humidité. C’est ce qui pourrait bloquer la moisissure de survenir. Enfin, il convient de souligner que les dégâts provoqués par l’humidité incessante ne rentrent pas dans la couverture de l’assurance habitation.

Réparer les fuites autour de la maison

Les problèmes de plomberie et les fuites sont parmi les sources les plus courantes d’humidité intérieure qui causent l’humidité dans le sous-sol. Des tuyaux, des appareils sanitaires, des toilettes et d’autres éléments de plomberie qui fuient peuvent causer l’humidité de la maison qui s’égoutte dans le sous-sol, créant de l’humidité.

Pour inspecter les fuites que vous ne pouvez pas voir, vérifiez la lecture de votre compteur d’eau et n’utilisez pas d’eau dans la maison pendant 2 heures. Vérifiez la lecture à nouveau après 2 heures. S’il y a eu un changement, vous avez une fuite qui doit être corrigée. Il se peut que vous soyez en mesure d’effectuer vous-même des réparations simples, par exemple remplacer une laveuse qui fuit, réparer une toilette en marche ou serrer un joint desserré. Si vous n’avez pas beaucoup d’expérience avec l’entretien de la plomberie, appelez un professionnel pour réparer la fuite.

 

 

Quelles aides puis-je avoir pour améliorer mon installation énergétique ?

Vous possédez une grande maison et vous voulez économiser à long terme. La meilleure solution est d’améliorer votre installation énergétique. Par exemple : changer le système de chauffage ou de production d’eau chaude, isoler le logement, etc. Toutes ses modifications nécessitent un budget lourd. Mais heureusement, de nombreuses subventions ont été octroyées pour vous aider à améliorer votre installation énergétique.

Bien se préparer avant le lancement des travaux

Si vous souhaitez diminuer vos factures en énergie, il existe plusieurs solutions que vous pouvez explorer : les chauffe-eau solaires, la chaudière performante, l’isolation du toit, l’isolation des portes et fenêtres, etc. Cependant, vous devez établir un système de chauffage, afin de savoir par quel travail vous allez commencer. En d’autres termes, vous devez effectuer un diagnostic de performance énergétique. Celui-ci va vous montrer lequel des appareils électros consomme le plus. Après avoir détecté l’appareil gourmand, vous pouvez commencer par le remplacer ou appeler un professionnel pour une autre solution.

Vous pouvez également engager un diagnostiqueur qui va se charger d’évaluer vos potentiels gains par rapport à plusieurs systèmes de chauffage différent. Cette étude ne dépasse pas 200 $. Et l’avantage avec ce genre d’étude est que vous pouvez prétendre à une aide supplémentaire d’une agence spécialisée. Il suffit de suivre l’une des préconisations. Il est important de vérifier son isolation avant de changer toute l’installation. En effet, même avec un matériel neuf vous n’allez pas faire des économies si votre isolation n’est pas mise au point.

Quelques possibilités de financement pour améliorer son installation énergétique

L’État et les collectivités locales ont mis en place de nombreux financements, qui varient chaque année. Les finances sont souvent plafonnées et ils ont soumis à un certain nombre de conditions. Vous devez avoir assez de ressources financières de base, l’âge du logement est pris en compte, le matériel choisit pour les travaux et son ampleur. Les financements prennent des formes de prêt bonifié, de subvention ou de réduction d’impôts.

— Les prêts bonifiés

Il y a des prêts à taux zéro accordé pour les rénovations colossales. Ce type de prêt n’est soumis à aucun solde de revenu. La condition est que le logement doit dater d’avant le 1er janvier 1990. Le propriétaire engage un professionnel pour réaliser des travaux de réhabilitations des dispositifs qui ne consomment pas d’énergie. La somme est remboursable en 10 ou en 15 ans.

— Subventions et réductions d’impôt

Ces subventions vont concerner les logements achevés il y a 2 ans et peuvent atteindre jusqu’à 30 % du coût du matériel que vous avez acheté. Mais le travail doit être facturé par un professionnel, qui se charge en même temps d’effectuer les améliorations. Le solde de la main-d’œuvre n’est pas pris en compte ici. Il existe plusieurs sortes de subventions et vous pouvez en parler avec le professionnel pour savoir laquelle s’accorde le plus avec vos projets. Vous pouvez également bénéficier de la réduction d’impôt qui vous sera d’une grande aide dans l’amélioration de votre demeure. En payant moins d’impôt, vous économisez assez de capital pour améliorer votre installation énergétique.

 

Comment tester votre installation électrique en 3 minutes ?

Vous voulez savoir si vous êtes réellement en sécurité chez vous ? En 3 minutes seulement, vous pouvez faire la vérification de votre installation électrique. Cet article vous donne les méthodes simples à utiliser.

La vérification des prises

Beaucoup de logements font face à des risques à cause des éléments électriques très vétustes ou bien à la mauvaise installation. Pour mieux prévenir ces risques surtout dans les anciennes maisons, un diagnostic électrique obligatoire s’impose. Vous pouvez simplifier la tâche, en faisant le contrôle des prises afin de voir si elles sont équipées de la borne de terre qui est la tige métallique mâle et des obturateurs dans les deux pôles femelles. L’obturateur est un clapet en plastique qui se décale quand un appareil est branché et qui empêche un enfant d’y mettre son doigt ou un objet.

Le contrôle des tableaux électriques

Il est important de tester la conformité de votre installation électrique pour éviter des risques non négligeables. En peu de temps, vérifiez si les protections différentielles qui sont des modules écrits ID 30 mA, se retrouvent dans le tableau électrique. Si vous avez un petit logement, vous pouvez en avoir deux, mais les grands espaces ont besoin de plus de trois protections. Ce système de sécurité de haute sensibilité est rendu obligatoire pour le circuit électrique. Il faut à cet effet, un tableau des courts circuits à fusible qui garantit une protection contre les surcharges. Vérifiez le circuit de terre qui se distingue souvent par la couleur jaune ou vert, il permet d’évacuer des fuites de courant.

La vérification de la date de mise en service

La date de la mise en service de votre installation électrique est un élément central vous permettant de tester son fonctionnement. Il importe de voir, si elle ne date pas de 1974 et qu’elle n’a connu depuis lors aucune rénovation. Dans de telles circonstances, il faut retenir qu’elle est probablement dangereuse. Ainsi, les installations électriques datant après 1990 sont plus sures et plus sécurisées. En effet, cette période est marquée par la mise en place de normes et de contrôles obligatoires, notamment l’utilisation de disjoncteur différentiel 30 mA ainsi que le circuit de la terre.

L’utilisation des applications

Il existe des applications gratuites, simples et très rapides permettant de se rassurer de la sécurité de votre logement. Pour leur utilisation, elles ne demandent que de répondre à quelques questions et d’envoyer des photos des fils, des prises, des interrupteurs en juste 3 minutes. Elles vous mettent aussi en relation avec des professionnels qui vous fourniront un bilan complet de l’installation voire même un devis, si des rénovations sont nécessaires. Ce sont des applications téléchargeables qui fonctionnent comme des services aux particuliers permettant d’anticiper les risques et d’encourager le contrôle de sécurité électrique dans les résidences.

 

C’est quoi le RAP ? régime d’accession à la propriété

Le régime d’accès à la propriété (Rap) est un programme mis en place par le gouvernement. Avec ce programme, les acheteurs peuvent utiliser l’argent amassé dans le Régime enregistré d’Épargne Retraite (Reer) pour acheter une propriété ou financer sa construction. Ce régime présente un bon nombre d’avantages, mais il y a un certain nombre de conditions à respecter pour pouvoir en bénéficier.

RAP: avantages du régime enregistré d’Épargne Retraite

Ce régime peut vous aider à atteindre la diminution du revenu qui doit vous être imposé au cours d’une année. De ce fait, vous verrez par la même occasion une réduction de votre facture d’impôt. Vous verrez une augmentation de la somme dont vous disposez avec le Régime enregistré d’Épargne Retraite.

Vous ne pourrez cependant bénéficier de cette augmentation que lorsque vous aurez retiré la somme pour la construction. La manière de vous procurer un habitat est beaucoup plus simplifiée, car vous n’avez pas à procéder des cotisations ou à des épargnes dans le but de vous procurer un habitat.

Pour être éligible à ce programme, il faut qu’un certain nombre de conditions soient respectées.

Conditions à remplir pour bénéficier du Régime enregistré d’Épargne Retraite    

Ceux qui veulent bénéficier du régime doivent être de nationalité canadienne. Ensuite, il faut compter un délai d’au moins 90 jours pendant lesquels l’argent doit reposer dans votre compte du régime enregistré d’Épargne Retraite. Passé ce délai, il vous sera possible de disposer de la somme.

La somme en question ne doit être retirée que par la personne qui a souscrit au Régime d’Accession à la Propriété (RAP). Le retrait de la somme doit se faire suivant un délai bien défini. Le bénéficiaire doit pouvoir retirer l’intégralité de la somme sous un délai d’une année.

Pour vous procurer votre maison, la meilleure solution serait de trouver d’abord la maison pour pouvoir ensuite disposer de la somme dont vous bénéficiez avec le Régime enregistré d’Épargne Retraite.

Le remboursement de la somme

La somme retirée de votre compte REER doit être remboursée dans le futur. Ce remboursement ne requiert pas d’intérêts, et doit se faire au plus tard deux ans après le retrait. Les montants à rembourser ne sont pas énormes, car il s’agit du 1/15e du montant retiré.

Le remboursement peut donc aller jusqu’à une période de quinze années. Le non-remboursement peut entrainer des amendes qui seront imposées au créditeur. Ce dernier pourra voir le montant dû, ajouté à ses revenus de l’année. En plus, un pourcentage représentant les impôts sera ajouté à la somme à rembourser.

Pour s’acquitter de la somme plus rapidement, un créditeur peut verser plus que la somme imposée pour réduire la période fixée pour la fin des remboursements.