Fini les infiltrations, faites calfeutrer vos fenêtres

fenêtres

Vous êtes fatigués des courants d’air et le froid continu de la maison malgré tous les efforts que vous faites. Vous ne savez plus quoi faire pour rester au chaud dans votre maison. La seule solution qui pourra vous sauver est le calfeutrage de vos fenêtres. Généralement, les infiltrations de froid sont dues aux anciennes fenêtres qui sont mal isolées. Le remplacement des fenêtres étant tout de même fastidieux, un bon calfeutrage pourrait suffire pour retenir le froid et garder votre intérieur bien au chaud. Pour y arriver, voici comment vous devez procéder.

Le matériel nécessaire pour calfeutrer vos fenêtres

Le calfeutrage nécessite un certain type de matériels et d’outils bien précis pour sa réalisation. Ces derniers étant souvent disponibles en quincaillerie, vous pourrez toutefois trouver de bons plans pour vous en procurer sur internet. Il vous faudra donc de l’alcool à brûler, une brosse métallique douce de préférence, un chiffon, un couteau, des ciseaux et un produit de nettoyage. Le produit le plus recommandé pour ce genre de travaux est le nettoyant St Marc. Par ailleurs, il vous faudra choisir les joints à poser. Il existe deux types de joints : les joints autocollants et les joints métalliques. Pour faire le bon choix, vous devez être regardant sur le style de vos fenêtres et leur état. Si vos fenêtres sont en PVC ou en aluminium, il faudra opter pour les joints autocollants.  Les joints en mousse sont bon marché, mais pas efficaces, car ils ont une faible durée de vie.

Les prérequis

Une préparation en amont est nécessaire avant l’installation des joints. Si vos fenêtres ont déjà été calfeutrées dans le passé, il faudra vérifier si les joints posés sont en bon état. Dans ce cas, un bon nettoyage suffira largement. Mais la pose des nouveaux joints devra tenir compte de l’épaisseur qui pourrait bloquer l’ouverture et la fermeture des fenêtres. Si les joints sont en mauvais état, il faudra les retirer en grattant à l’aide d’un grattoir à joint ou d’un couteau. Pour un travail professionnel, il n’y a pas de mal à miser sur les outils électriques souvent en location. Ensuite, vous devez dépoussiérer et dégraisser la feuillure avec l’alcool à brûler. Pour finir, il faudra juste nettoyer la surface avec le nettoyant.

La pose des joints

Elle est ce qu’il y a de plus facile. Pour cela, il suffit de dérouler le joint et l’appliquer sur l’ensemble de la feuillure, en partant d’un angle à un autre. Il faudra retirer au fur et à mesure le papier protecteur de la face adhésive du joint. Munissez-vous du couteau pour faire la découpe à chaque étape. Certaines fenêtres sont conçues de telle sorte qu’il n’est pas possible d’y appliquer les joints. Dans ce cas, le calfeutrage se fera à l’extérieur avec des joints mastic. Un primaire d’accrochage est important pour une adhésion plus efficace des joints. Bien que le calfeutrage semble un bricolage plutôt facile à réaliser, il est important de bien choisir les matériaux et surtout le type de joints pour éviter les fuites indésirables.

0saves
If you enjoyed this post, please consider leaving a comment or subscribing to the RSS feed to have future articles delivered to your feed reader.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *