Est-ce qu’il existe des subventions pour changer toutes mes fenêtres

Vous voulez surement changer vos fenêtres et en mettre de nouvelles, mais vous ne disposez pas des fonds nécessaires pour la réalisation de ce projet ?  D’ailleurs, vous vous demandez sans doute s’il existe des subventions pour rénover vos fenêtres au Québec. Voici une bonne nouvelle : il existe de nouveaux programmes, actuellement en vigueur, qui touchent quelques rénovations de maison. Vous avez peut-être votre chance de bénéficier des subventions de ces programmes. Suivez cet article pour en savoir plus.

Les subventions pour rénovation maison tiennent en compte les rénovations fenêtres

Il n’existe pas des programmes spécialement réservés aux fenêtres ou une seule partie de votre maison. Il existe plutôt des programmes de rénovation maison qui englobe tous les composants de l’habitation (portes, fenêtres, toits, verrières, auvents, isolations thermiques, planchers, murs, etc.).  Vous pouvez facilement bénéficier de ces subventions si vous remplissez les critères d’admissibilité. Mais le plus important c’est de savoir que la subvention ne va pas englober tous les frais, elle ne prend en charge qu’une seule partie. Les programmes s’intéressent le plus à ceux qui souhaitent accorder leur maison avec les exigences écologiques.

Le programme maison écolo

Certaines structures canadiennes proposent un programme maison écolo qui donne un taux de remboursement de prime assez clément. Le taux peut être compris entre 15 et 20%. Le programme s’intéresse aux propriétaires qui cherchent à optimiser leur consommation en énergie. L’État charge un conseiller spécial en efficacité énergétique à étudier la maison avant et après la rénovation. Le programme favorise les rénovations qui contribuent au maintien de l’environnement. Cette rénovation peut toucher le changement de vos fenêtres pour les remplacer avec des modèles plus écologiques.

Les programmes de rénovation majeure des municipalités

Toutes les municipalités n’ont pas les mêmes méthodes d’opérations. La ville de Montréal, par exemple, propose un programme réservé seulement aux travaux dont les frais commencent à partir de 15 000$. Il ne tient donc pas compte des petits travaux ou petits changements. Le travail tient en compte la structure, de la plomberie, de la décoration, etc. Les plus chanceux à Québec sont ceux qui résident dans des habitations à caractère historique ou ceux qui vivent dans des zones en revitalisation. Certains programmes ne s’intéressent qu’à ce type de demande. Ce genre de programme peut vous aider à changer l’ensemble de votre maison et les fenêtres y compris.

Les subventions proposées peuvent ne pas vous suffire

 Si vous trouvez que les subventions ne suffisent pas pour la rénovation de votre maison et de vos fenêtres en particulier, vous pouvez prendre certaines mesures pour garder vos fenêtres en état le temps d’économiser davantage de fonds pour les rénover. Il existe des astuces pas chères pour garder vos fenêtres pour un bon moment.

 

Conversion d’un tiroir en range-chaussures

Nos anciens meubles peuvent toujours bénéficier d’une nouvelle vie. C’est ainsi qu’un vieux tiroir peut rapidement être transformé en un pratique rangement pour chaussures. Tout ce que vous avez à faire, c’est de vous procurer quelques outils pour procéder aux modifications. Vous pourrez ensuite glisser le meuble de rangement sous votre lit. Désormais, vous n’aurez plus à perdre de temps à rechercher une paire qui se serait « échappée ». Vos chaussures seront bien en place.

Comment convertir un tiroir en un range-chaussures ?

Si vous avez chez vous un tiroir qui ne vous sert plus réellement et dont vous voulez vous départir, vous pouvez le transformer et en faire un range-chaussures. Pour cela, vous devrez absolument vous procurer une scie, une boite à onglets, une colle blanche, un filet adhésif, quelques clous, un pinceau (ou un rouleau mousse) et des bandes de ruban-cache. Vous allez commencer par découper le tiroir et c’est là que la scie interviendra. Les lattes découpées seront apposées sur les côtés, la façade et l’arrière du tiroir. Vous allez ensuite retirer le lustre après avoir enlevé la poignée et poncé légèrement l’extérieur du tiroir. Les lattes seront collées sur la façade et sur les côtés du tiroir à l’aide du filet adhésif et des clous de finition seront finalement plantés pour solidifier le tout. Une fois que vous aurez fini, vous pouvez procéder à la peinture. Prenez toutefois la peine d’appliquer une couche d’apprêt sur les surfaces au préalable et des bandes de ruban-cache sur les endroits qui doivent être peints. Le reste se fera facilement.

Un rangement pour chaussures, que des avantages !

Le rangement pour chaussures peut s’avérer beaucoup plus bénéfique qu’on ne le soupçonne réellement. Combien de fois une personne est arrivée en retard parce qu’elle ne retrouvait pas sa paire de chaussures ? De plus, le rangement vous permettra de maintenir votre demeure parfaitement bien organisée. Il n’y a rien de tel que les chaussures éparpillées pour ruiner la déco d’une pièce. Que vous soyez un homme ou une femme, vous avez toujours la possibilité de transformer un vieux tiroir et d’en faire un range-chaussures. Si vous ne vous sentez pas capable de manier une scie, vous pouvez faire appel à un voisin ou un ami pour qu’il se charge du travail. Bien évidemment, vous avez également la possibilité de contacter un menuisier. Le rangement de chaussures vous permettra également de maintenir vos souliers en parfait état. Dans ces conditions, vous aurez la possibilité d’utiliser votre collection de chaussures durant de longues années. Ce genre d’idées de rangement créatives et intelligentes représente également des économies non négligeables. L’individu n’a même pas besoin d’acheter un meuble de rangement pour ranger ses paires de chaussures.

 

Crédit d’impôt à l’achat d’une nouvelle maison

Les frais engendrés par l’achat d’une nouvelle maison, comme les droits de mutation immobilière, les honoraires pour les services juridiques ou encore les déboursés initiaux peuvent constituer une charge pour les nouveaux propriétaires, qui doivent se libérer de ces dépenses, mais en mettant de côté la mise de fonds.

Le crédit d’impôt à l’achat d’une première maison

Depuis 2009, le budget autorise la création d’un nouveau crédit d’impôt qui ne sera pas remboursé, basé sur la somme de 5 000 $, pour des acheteurs ayant l’acquisition d’une résidence admissible après le 27 janvier 2009. Le crédit d’impôt à l’achat d’une première habitation (CIAPH) est aujourd’hui calculé en multipliant le taux le plus bas d’impôt sur le revenu des acheteurs  pour l’année. Ce taux est fixé à 15 % depuis 2009 par 5 000 $. Le prix est alors égal à  750 $.

Les bénéficiaires au crédit d’impôt à l’achat d’une nouvelle résidence

Pour bénéficier du crédit d’impôt à l’achat d’une nouvelle résidence, il faut que le particulier ait fait l’objet d’acquisition d’une habitation admissible. Il faudrait que ni lui ni son mari ne soit propriétaire d’une autre maison dans laquelle il vivait pendant l’année civile de l’achat de la résidence ni pendant les quatre années civiles précédentes.

Une habitation admissible est à enregistrer à votre nom et/ ou au nom de votre mari de fait sous le régime d’enregistrement des titres fonciers et qu’elle doit se trouver  au Canada. L’habitation peut être en construction ou existante.  Les habitations considérées comme admissibles sont les maisons semi-détachées, habitations en copropriété (condominiums), les maisons unifamiliales, maison en rangée, habitations mobiles, les appartements dans un duplex, un triplex, un quadruplex ou un immeuble.

Le cas du particulier qui a une résidence secondaire

Pour une tierce personne ou encore son conjoint fiscal qui dispose d’une résidence secondaire et l’occupe uniquement les week-ends tout en étant locataire en ville c’est-à-dire qu’il passe les cinq jours de la semaine en ville et qui acquiert une maison en ville qu’il réside comme habitation principale, il est alors admissible au CIAPH. À titre justificatif  l’interprétation fédérale # 2010-0357071E5. Il est aussi autorisé à un retrait en cas de respect des autres conditions selon régime d’accession à la propriété (RAP).

En cas de divorce

Il est prévu des dispositions légales particulières qui s’appliquent quand le particulier s’est nouvellement séparé pendant que l’ancienne habitation appartenait seulement à l’ex-conjoint. Dans une situation où cette même personne a eu une habitation admissible et qu’elle n’a plus d’époux, elle pourra bénéficier du CIAPH même si elle occupait précédemment une résidence qui appartenait à son ex-conjoint. Il faut être juridiquement divorcé ou encore s’être séparé de son époux de fait 90 jours après en raison de la cassure de leur union de fait  pour ne plus jouir de conjoint fiscal. Ces règles sont uniformes au régime d’accession à la propriété (RAP).

En fin, il faut retenir que le crédit d’impôt à l’achat d’une nouvelle maison est soumis à un régime bien déterminé et applicable depuis 2009 au Canada avec des spécificités concernant les mariés séparés ou divorcés.

 

 

 

La certification LEED, c’est quoi ?

Dans un monde ou les initiatives écologiques, sont très encouragés, le LEED reste un élément clé pour cette protection de l’environnement. LEED est l’acronyme de leadership in energy and environmental design. C’est une certification qui a comme but de faire la promotion d’un type de construction qui ne dégrade pas l’environnement. Cette certification s’applique sur les bâtiments en cours de construction ou encore les rénovations. D’ailleurs nombreux sont les propriétaires de maisons qui exigent une construction selon ces normes, car percevant cette certification comme une assurance par rapport à la qualité de leurs futurs habitats.

L’importance de la certification Leadership in Energy and Environmental Design


La certification LEED est un certificat qui oblige les entrepreneurs comme les propriétaires à respecter un peu plus l’environnement. Cette certification est internationale et a été ratifiée avec des normes qui vont avec. Seulement, le but principal est d’encourager les types de constructions qui permettent d’économiser par rapport à la consommation de différents éléments. Des éléments tels que : l’eau, l’énergie encore les différents matériaux de construction. L’importance de cette construction est donc de faire économiser les propriétaires dans la longue durée. Ceci sur tous les plans. D’ailleurs cette certification par presque tous les types d’organismes privés comme publics. Ceci dans le but de non seulement économiser, mais en même temps aussi garantir une certaine durabilité à sa construction. Car la certification est en même temps un gage de grande qualité. Les constructions certifiées LEED sont désormais très promues surtout dans le public, même si le privé n’est pas en reste. Tout le monde veut bénéficier des bienfaits de cette certification.

Obtenir la certification Leadersip in Energy and Environmental Design

Bénéficier de la certification LEED est simple, seulement, faudra répondre à un certain nombre de critères et de caractéristiques pour ce faire. Rappelons-que, quel que soit l’état de sa construction. Qu’elle soit en construction ou en rénovation, elle peut être certifiée LEED sans problème. En général, des fiches techniques sont remises aux constructeurs comme aux propriétaires ou aux futurs propriétaires, afin qu’ils puissent s’enquérir de toutes ces conditions. C’est des guides, qui expliquent toutes ces normes à respecter pour une construction LEED. Ces normes tournent autour l’énergie, de l’eau ou encore des matériaux. Et ils visent à diminuer la consommation par rapport à ces différents éléments. Concernant les matériaux, ce sont plutôt leurs provenances qu’il faut revoir. Il faut veiller à ce qu’ils ne soient dégradants pour l’environnement. Tous ces critères sont à prendre en charge, pour avoir une certification LEED. Cela semble un peu compliqué, mais il existe désormais de nombreux spécialistes dans le domaine qui peuvent gérer ce type de projet. Alors pour vos prochaines constructions, exigez une construction respectant les normes LEED. Vous n’allez certainement jamais regretter votre décision.

Installer une verrière pour illuminer votre intérieur

Vous voulez changer la toiture de votre maison et vous êtes à court d’idées ? Pourquoi ne pas opter pour une verrière de toit ? Non seulement elle vous apporte un éclairage gratuit, mais aussi elle redonne à votre intérieur un style plus mode. Dans cet article, vous allez découvrir toutes les particularités des verrières de toit.

 Qu’est-ce qu’une verrière de toit ?

Verrière de toit ou toit en verre, quelle que soit l’appellation est une toiture en verre maintenue par des plaques généralement en aluminium. Il est différent des autres toitures rien que par son aspect transparent. Il existe plusieurs sortes de toits en verre en fonction de vos préférences et de l’architecture de votre intérieur. Il est recommandé d’utiliser du verre simple pour les toits se trouvant à l’extérieur et du verre double pour l’intérieur. Cela apporte plus de sécurité, retient davantage la chaleur pour ne libérer que de la lumière.

 Des précautions à prendre…

Pour plus de sécurité, l’installation d’une verrière de toit doit être faite par un professionnel, car il nécessite un savoir-faire particulier, par exemple savoir comment faire attention au poids, si les plaques métalliques peuvent supporter le verre qu’on envisage de poser. Si le sol est plat, etc. Si vous êtes un bricoleur habile et malgré tout vous décidez de poser le verre vous-même, suivez bien les instructions données par le service qui vous a vendu la verrière et tout se passera bien. L’entretien est facile. Cependant, évitez d’utiliser des liquides acides pour nettoyer les plaques métalliques. Là aussi il est recommandé de demander l’avis d’un professionnel.

 Différence entre verrière et cloison vitrée

Beaucoup de personnes confondent la verrière de toit et la cloison vitrée. Il y a une grande différence pour autant. La verrière est une sorte de mur transparent qui sépare deux pièces indépendantes. Elle peut servir de toit aussi. Tandis que la cloison vitrée est composée d’un muret surmonté de vantaux vitrés. Le seul point commun entre verrière et cloison vitrée, c’est l’apport de lumière.

 Installer une verrière de toit colorée pour apporter plus de couleurs

Si vous êtes habitués à la lumière naturelle du soleil, et que vous voulez donner à votre intérieur un autre aspect, une autre luminosité. La bonne nouvelle est qu’il existe aussi des verrières colorées ! Il en existe de toutes les couleurs. Choisissez-les en fonction de vos préférences et de la couleur de la pièce que vous souhaitez éclairer. Si les verres sont teintés, la lumière du soleil va synchroniser avec la couleur de la verrière pour apporter une nouvelle couleur, une nouvelle lumière. Ce nouveau flux lumineux peut changer considérablement l’aspect de la pièce.