Comment faire un plan d’évacuation pour notre maison ?

Simplement, un plan d’évacuation se résume à un dessin du plan de votre habitation. Celui-ci doit indiquer la voie à suivre en cas d’incendie. Ce qui permet d’éviter certains drames liés aux incendies. Un plan d’évacuation est obligatoire pour toute la maison ou édifice public au Québec. Voici comment réaliser un plan d’évacuation pour une maison.

Pourquoi avoir un plan pour votre maison ?

Dans une maison complètement en flammes, vous disposez d’environ 3 minutes pour sortir de la maison sans blessure. Ces 3 minutes prennent en compte le temps que l’avertisseur se déclenche pour vous alerter, surtout lorsque l’incendie survient en pleine nuit. Dès lors, vous et les autres habitants de la maison devez savoir exactement ce qu’il faut faire afin d’échapper aux flammes. C’est sans doute pour cela que les services municipaux de prévention des incendies au Québec, de même que le ministère de la Sécurité publique, insistent sur la généralisation des plans d’évacuation dans tous les foyers.

Que contient un plan d’évacuation ?

Pour ceux qui ne l’on jamais vu, un plan d’évacuation est un schéma qui mentionne les éléments tels que :

  • Les issues de secours
  • Les itinéraires pour atteindre les sorties
  • Les emplacements des extincteurs
  • Le point de rassemblement à l’extérieur
  • Les emplacements des avertisseurs de fumée

Votre rôle va alors consister à expliquer le plan de sortie à vos enfants et autres membres de votre famille afin qu’ils se familiarisent avec. Au cas où vous avez aussi des invités pour un certain temps, vous pouvez aussi leur expliquer.

Élaboration de plan d’évacuation : comment s’y prendre ?

Dessiner un plan d’évacuation pour votre maison n’est pas si difficile que ça. Vous pouvez même en faire un jeu amusant pour les enfants. Quoi qu’il en soit, il doit comporter certains éléments tels que les portes et les fenêtres, les trajets pour sortir de chaque pièce, le point de rassemblement à l’extérieur ou encore l’emplacement des avertisseurs de fumée et de monoxyde de carbone.

Toutefois, il faudra aussi penser au plan d’évacuation des bébés, des personnes âgées ou handicapées, les voies et moyens pour appeler les secours (911) ou encore le fait de placer le plan d’évacuation à la vue de tous.

Votre plan terminé ? Exercez-vous !

Après avoir fini votre plan d’évacuation, pensez à vous exercer au moins une fois par an. Pour cela, vous pouvez miser sur votre propre scénario et surtout déterminer la date et l’heure à laquelle vous allez le mettre en place. N’hésitez pas à vérifier le fonctionnement de vos avertisseurs afin de faire vos exercices. Si vous êtes branchés à une centrale de surveillance, n’hésitez pas à informer votre fournisseur qu’il s’agit d’un exercice.

 

Le facteur se casse une jambe en glissant sur mon balcon : peut-il me poursuivre ?

Il peut souvent nous arriver certaines mésaventures, nous avons tous un facteur, que se passerait-il  s’il glissait sur votre balcon et se cassait une jambe ? C’est un fait certes étrange, mais il est important de savoir comment réagir au cas où ce dernier voudrait vous poursuivre. Il faut savoir qu’en matière de droit au Québec  votre responsabilité n’est engagée que s’il y a l’existence d’une faute de notre part, d’un dommage et d’un lien de causalité.

La faute

C’est l’élément déclencheur, il faut qu’il y ait existence de faute. Dans le Code civil québécois, pour qu’il y ait existence de faute, il faut deux éléments, le manquement au devoir de prudence de la part de celui qui commet la faute, mais aussi ce dernier doit être doué de raison. S’il manque un seul de ces faits, il n’y aura pas existence de faute. Il se peut par exemple que la glissade soit causée par un cas de force majeure et dans ce sens vous n’êtes pas en faute, car il n’y a pas de négligence de votre part. L’autre élément est que celui qui est accusé d’avoir été fautif soit doué de raison, si c’est une personne qui est dépourvue de raison, là aussi il n’y a pas existence de faute.

Le dommage pour le facteur

C’est le préjudice subi par la victime, il faut nécessairement qu’il soit physique, moral ou matériel. C’est l’élément qui détermine s’il y a une conséquence après la faute commise. Sans ce dernier, il n’y a plus existence de faute. Il est donc important pour celui qui a subi un dommage puisse le prouver en démontrant en quoi il a été victime.

Le lien de causalité

C’est le lien qui détermine si  le dommage subi  est en effet la conséquence de la faute commise. Ce lien est important dans le sens ou c’est l’élément qui rattache les deux évènements qui se sont passés auparavant. Il se peut que le facteur tombe et qu’il ne sente pas le moindre dommage et revienne quelques jours ou semaines après pour se plaindre. En ce moment, il lui faudra prouver que la chute qu’il a subie a en effet été la cause de sa blessure.

Dans ce cas de figure, le facteur peut toujours vous poursuivre, mais la charge de la preuve lui incombe. Ce dernier devra dans tous les cas prouver d’abord qu’il y a l’existence d’une faute qui lui a été fatale soit du point de vue corporel, moral ou matériel  et il faut de plus qu’il y ait un lien de cause à effet entre  ces différents éléments. Si le facteur arrive à prouver tous ces éléments, la justice québécoise à travers son Code civil a préparé des sanctions adéquates qui se manifestent par une réparation du préjudice par la remise d’une somme qui couvrira les dommages et intérêts.

 

Déménagement : des solutions à moindre coût

La date de votre déménagement approche et vous n’arrêtez pas de chercher des solutions pour réduire les coûts de ce projet. C’est faisable, mais cela ne s’improvise pas et demande plus de temps pour la préparation. En France, comme dans d’autres pays d’ailleurs, vous avez le choix entre faire appel à des déménageurs professionnels ou déménager par vos propres moyens. Chacune de ces deux options représente des avantages considérables, mais à vous de faire le bon choix, le plus important est que vous sortez de cette expérience satisfait.

Déménager par vos propres moyens

Le tarif de votre déménagement peut être considérablement réduit si vous le faites vous-même. Il faut juste que vous vous prépariez et que vous trouviez des personnes pour vous aider. En premier lieu, dressez une liste des choses à faire afin de ne rien oublier. Le fait de déménager par vos propres moyens demande de l’organisation, mais cela n’implique en aucun cas une dépense à 0 €, elle est juste réduite. Il faut que vous fassiez quelques courses pour acheter les matériels et les fournitures de déménagement notamment les cartons, les papiers à bulles pour les objets fragiles, des cintres pour vos vêtements, des outils pour démonter les meubles si vous n’en avez pas, etc. Puis, vous devez réserver la location d’une voiture utilitaire pour transporter tous vos biens. Et enfin, n’oubliez pas de faire quelques approvisionnements pour les repas et les boissons des personnes qui vont vous aider.

Faire appel à des professionnels

Dans le cas où vous choisissez de faire appel à des professionnels en déménagement, sachez qu’il existe des solutions à moindre coût. Une formule intermédiaire peut vous intéresser, elle consiste juste à louer un camion avec chauffeur, mais vous gérez vous-même votre déménagement et vous bénéficierez en même temps de conseils de chargement et de déchargement. Un détail important : vous devrez prendre en compte que le prix à payer dépend du volume des biens à transporter. Il faudra donc que vous vous débarrassiez des choses qui ne vous servent plus afin de réduire vos charges. Organisez un vide-grenier, cela vous permettra de gagner de l’argent pour combler vos dépenses du déménagement. L’avantage de faire appel à une entreprise spécialisée, c’est que vous avez l’assurance que votre déménagement est pris en charge par des personnes expérimentées. Ce qui fait que les risques de casses sont réduits. La plupart des sociétés de déménagement proposent des formules en fonction de votre budget. Ne choisissez pas trop vite la solution qui est la moins chère, étudiez toutes les options afin d’en tirer les avantages.

Choisir la formule moins chère

Dans la formule économique, la préparation des cartons, le démontage et le remontage des mobiliers vous reviennent même si c’est votre prestataire qui vous fournit les matériels de déménagement. Par contre, les déménageurs s’occupent de la protection, du chargement, du transport du mobilier ainsi que la mise en place de vos mobiliers. Effectivement, faire appel à une entreprise comme gooddem.fr pour un déménagement dans le 91 est bien plus pratique et plus rassurant que de le faire vous-même surtout si vous manquez de temps de préparation.